MSF soutient l'hôpital d'Hangu en gérant la salle d'urgence et en fournissant des soins chirurgicaux.
MSF soutient l'hôpital d'Hangu en gérant la salle d'urgence et en fournissant des soins chirurgicaux. © MSF

Malgré la situation sécuritaire très instable qui prévaut dans la région, MSF travaille au sein de l’hôpital du district d’Hangu, au Pakistan, depuis mai 2010. En 2011, MSF a fourni des soins médicaux à plus de 20 088 patients dans le service des urgences et a mené 955 opérations chirurgicales d’urgence dans le bloc de l’hôpital. En 2012, afin de pouvoir continuer à prendre en charge les importants besoins médicaux de la zone, MSF poursuivra son intervention médicale gratuite à Hangu.

En 2011, MSF a fourni des soins médicaux à plus de 20 088 patients dans le service des urgences et a mené 955 opérations chirurgicales d’urgence dans le bloc de l’hôpital. Tout au long de l’année MSF a référé plus de 452 patients nécessitant des soins chirurgicaux et médicaux spécialisés sur Peshawar. Et, durant la saison des pluies – de juillet à octobre, MSF a traité 1 526 personnes souffrant de diarrhée aqueuse aiguë. Un plan de préparation à l’arrivée massive de blessés a également été mis en place à l’hôpital afin de pouvoir rapidement répondre à toute urgence éventuelle et de fournir des soins médicaux vitaux à des victimes d’explosions, d’affrontement ou autres cas de traumas.

Ainsi, le 22 décembre dernier, suite à un attentat à la bombe près d’une clinique privée de la ville d’Hangu, MSF a opéré en urgence quatre blessés. Deux d’entre eux ont ensuite été référés vers Peshawar mais malheureusement l'un d'entre eux est décédé plus tard. Les deux autres patients sont toujours hospitalisés à Hangu.

L’un des accompagnants témoigne : « si ce type de soins chirurgicaux d’urgence n’étaient pas disponibles sur Hangu, je pense que les membres de ma famille n’auraient pas survécu ». Afin que tout le monde puisse avoir accès à des soins vitaux et de qualité, toutes les activités menées par MSF, aux urgences comme dans le département chirurgical, sont totalement gratuites.

Je suis chauffeur,  je ne peux pas payer pour des soins onéreux. Ici, tous les traitements, y compris la nourriture, sont gratuits. C’est un soulagement, témoigne l’un des blessés.

Afin d’assurer la sécurité des patients et du personnel médical, MSF a mis en place une politique stricte interdisant l’introduction de toute arme au sein de l’hôpital. Abdelkader Tlidjane, responsable du projet MSF à Hangu, explique : « la présence de quiconque armé pourrait transformer la structure de Santé en cible. Pour la sécurité des patients et du personnel, il est capital que toutes les communautés et autorités en présence respectent la neutralité et la sécurité de l’endroit, garanties d’un accès aux soins pour tous, quelque soit leur affiliations, politique ou autre ».

Depuis mai 2011, dans le centre dédié à la Mère et à l’Enfant de l’hôpital, une sage-femme expatriée MSF soutient le personnel du ministère de la Santé travaillant dans la maternité : aide lors d’accouchements compliqués et formations professionnelles. Au total,  plus de 761 accouchements compliqués ont été pratiqués, gratuitement.

Actuellement, notre équipe d’Hangu compte 130 personnels, expatriés et Pakistanais. « Avec la reconnaissance et le soutien des différentes communautés et autorités, et afin que les patients de la région puissent avoir accès à des soins médicaux d’urgence, MSF souhaite poursuivre son intervention dans l’hôpital d’Hangu », conclut Abdelkader.

Depuis 1986, MSF travaille au Pakistan auprès des Pakistanais et des réfugiés afghans victimes des effets des conflits armés, du manque d'accès aux soins et des catastrophes naturelles. Actuellement, dans les zones tribales sous administration fédérale (FATA) et dans certaines parties du Khyber Pakhtunkhwa (KP), nos équipes fournissent des soins médicaux d'urgence, gratuits, dans l'Agence de Kurram, à Hangu et Peshawar, mais aussi dans les districts de Lower Dir, Malakand et Swat, ainsi que dans les provinces du Balouchistan et du Sindh. Les programmes menés par MSF au Pakistan ne sont financés que par des dons privés.